Les grands économistes, Keynes et Hayek, du 20e siècle

Keynes et Hayek sont les deux grands économistes qui ont marqué le 20e siecle. Ils ont deux theories et deux visions différentes sur l’economie et le capitalisme. Depuis la seconde guerre mondiale, ces visions ont endoctriné la politique économique de certaines démocraties. Elles mènent le débat économique depuis ce siecle jusqu’à aujourd’hui.

L’opposition de ces deux visions

Keynes 

Né à Cambridge en 1883, john maynard Keynes est un économiste. Après la Première guerre mondiale, keynes démissionne de la délégation britannique qui se chargeait de la négociation des dommages de la guerre. Il a travaillé comme critiqueur des pays victorieux et a fait une prédiction sur les impacts négatifs de cette guerre en Europe. Cette prédiction se réalisait dans les annees 30 et 40.

Après, keynes a fait sa theorie sur la nécessité de l’intervention de l’etat dans l’economie ou le keynésianisme, en adoptant une politique budgétaire. Le keynésianisme désigne également une ecole fondée par Keynes. Il s’agit d’une ecole de pensée économique. Une nouvelle économie keynésienne a vu le jour après cela.

Cette analyse l’a rendue indispensable. Dans cette theorie, son but est de « sauver le capitalisme des capitalistes » en répartissant de nouvelle ressources. Dans cette analyse, Keynes affirme que l’etat doit intervenir. Pour ce faire, l’État doit injecter de la monnaie dans l’economie pour affermir la consommation et favoriser la croissance. Le keynésianisme, mis en usage par Roosevelt après l’histoire de la crise de 1929, a donné espoir à beaucoup de personnes pour sortir de la crise. Keynes est considéré comme un orphelin idéologique qui est contre le socialisme.

Hayek

Par contre, son adversaire, Friedrich hayek entre avec sa théorie : « le néo-libéralisme ». Il est même appelé le père du néo-libéralisme. Hayek, un économiste et un penseur politique, est né en 1899 en Autriche. Sa pensee, en marquant les annees 1920 et 1940, s’oppose totalement à celle de keynes. Il n’appréciait pas l’intervention de l’État dans l’economie.

Hayek prédit la crise en 1929. Il s’est basé sur la pensee de Keynes sur cette prédiction. Il a dit que cette histoire d’intervention massive de l’État sans rapport avec la valeur du marche causerait une terrible chute de l’économie. Hayek pense que le marche est le seul qui peut comprendre et discerner la logique de la somme des actions des individus.

D’ailleurs, adam smith a concurrencé hayek sur cette théorie. Hayek a sorti également une théorie sur le socialisme.

La mise en œuvre de leurs applications politiques

L’opposition entre les deux théories de keynes et Hayek a beaucoup dépassé la querelle classique. La majorité du débat démocratique et économique des pays capitalistes s’est centrée sur ces deux visions différentes depuis 1945. Et la crise mondiale de 2008 ne fait que relancer ce sujet.

D’après certains, l’opposition de ces theories a été insérée sur une rivalité politique des démocraties parlementaires. Il reste à savoir l’antagonisme entre conservatisme et progressiste. L’une des théories ecrit sur l’utilisation de la monnaie et du déficit public, l’intervention, le renforcement de la sécurité de l’emploi et la nationalisation. En revanche, l’autre ecrit sur la libéralisation, la non-intervention, la privatisation et la déréglementation.